NPH_Guatemala_2017_Children_118.jpg
actualités

L'histoire de Maïté

Elle a 11 ans et embrasse son origine autochtone !

La famille de Maïté est originaire de la ville d'Acatenango, située au pied du volcan Acatenango. Ses parents ont fui leur maison pendant la guerre civile du Guatemala dans les années 80 et sont heureusement arrivés sains et saufs au petit village de San Bernabé de Parramos.

La famille est fière de sa culture autochtone et elle conserve autant de traditions que possible. Maïté a 2 frères et 3 sœurs. Elle a 11 ans et embrasse son origine autochtone.

Elle vient de terminer sa 5ème année d'école primaire avec succès et suis des cours en langue Maya Kaq Chikel avec le professeur Florinda.

Même si sa famille vient du groupe ethnique des Mayas, elle apprend la langue à l'école, car elle le parle rarement au sein de sa famille. Son mot préféré est "mes" qui signifie chat.

Seule sa grand-mère parle encore Kaq Chikel et les cours ont aidé Maïté à mieux la comprendre quand elle parle la langue Maya.

Quand nous lui avons demandé ce qu'elle savait de la culture Maya, elle a dit: «Je sais qu'ils faisaient des rituels dans leurs temples et mangeaient des animaux et des fruits. Ils allaient ensemble dans la jungle pour chercher de la nourriture et pêcher à la rivière. Ils faisaient du feu avec des pierres et jouaient au football. "

À la maison, il y a beaucoup de traditions ingénieuses qui sont toujours d’actualité, comme la pierre typique "Ab'äj" qui sert à broyer les légumes et la mijoteuse "B'ojoy" pour servir le café.

La famille aime aussi la tradition de confection maison des tortillas et des atolls, une boisson de riz. La famille cultive les légumes typiques d'un régime Maya tels que les haricots, le maïs et les herbes comme Chipilin et Cilandro.

Maïté aime cuisiner le "Pulique" qui est le plat typique de l'origine des familles d’Acatenango. Elle est fière d'être autochtone et affirme: "Ce que j'aime, c'est que le "Güpil" est fait à la main et qu'il est si coloré, c'est très beau et j’adore !"

Il est clair que les filles autochtones, en particulier dans les zones rurales du Guatemala, sont encore confrontées à de nombreux défis et peuvent être limitées dans leur capacité à se développer pleinement.

Maïté et sa famille sont un excellent exemple de l'intégration réussie des filles autochtones dans l'éducation moderne. Son histoire met également en évidence combien il est important de continuer à pratiquer les traditions de la culture Maya et de célébrer nos origines !