NPH_Haiti_2018_Events_80.jpg

Special Olympics

Les enfants de notre Programme pour les personnes ayant des Besoins Spéciaux à Haïti ont récemment voyagé aux États-Unis pour aller à des compétitions !

Le développement social de nos enfants lors des voyages à l'étranger est un des aspects les plus durables et importants d'un voyage.

Nos enfants apprennent à s'adapter rapidement "aux normes" locales et aux coutumes en visitant les États-Unis - par exemple, en apprenant comment se saluer en présentant la main droite pour une poignée de main, ce qui est très différent de la salutation des Haïtiens qui se font un baiser sur chaque joue, ou en apprenant à manger avec des couteaux et des fourchettes à la place d'une cuillère.

De nouvelles normes culturelles sont pratiquées, avec l'aide si nécessaire, à chaque occasion. L'adaptation à une variété de nouveaux produits alimentaires et des boissons peut souvent être un défi.

Darline* et Estime* étaient de grands modèles pour Anderson* - trois enfants qui ont participé au voyage - qui apprennent mieux en observant et pratiquant. Ils étaient polis envers tous ceux qu'ils ont rencontrés dans toutes les situations. La reconnaissance et la bonté étaient les traits constamment présents tout au long du voyage. Ils étaient toujours là pour guider et se soucier d'Anderson.

Pendant des sessions de formation, ils le conseillaient et l'encourageaient et tous les autres enfants aussi. Particulièrement Gracie, * qu'ils connaissaient depuis de nombreuses années et un garçon haïtien dont la mère malade est à l'hôpital. Ils l'encourageaient jusqu'à la fin des événements et applaudissaient très forts quand il a été présenté avec ses rubans.

Anderson* s'est réveillé chaque matin pour nous dire qu' "il nous aimait tous et que nous étions beaux" - une merveilleuse façon de commencer la journée. Il a apprécié chaque minute du voyage, donnant les meilleures étreintes et sourires en apprenant des expressions polies en anglais, comme "Merci," et "excusez-moi s'il vous plaît." Il a appris à monter et à descendre les escaliers en progressant chaque jour.

Dans Tabarre, où il vit, il y a peu d'escalier, c'est pourquoi c'était plus ou moins un nouveau défi. Il est progressivement devenu plus indépendant. Estime et Darline étaient toujours là pour l'aider, le guider et le soutenir - le point culminant du voyage pour moi.

C'est seulement la deuxième fois que Darline et Estime ont participé à un concours de dressage - l'équitation. C'était un grand défi pour eux deux qui désiraient le vivre. Ils se sont entraînés dur et ont étudié leurs cartes à tout moment pour s'assurer qu'ils feraient de leur mieux à la compétition.

Grâce à l'aide qu'ils ont reçu, ils ont été bien préparés. Anderson a également appris de nouvelles compétences : "two-point riding", ou deux points. Nous avons appris que les bandoulières de sac à main peuvent être utiles pour pratiquer le positionnement des mains si nécessaire.

Nous devons beaucoup à Romy Tshudi et à son équipe, qui nous aide chaque année pour la collecte de fonds nécessaires, les donations d'équipement et avec leur temps. Grand "Merci" à tous pour la mise en place du Programme d'équitation des personnes ayant des Besoins Spéciaux NPH, satisfaisant 80 jeunes cavaliers par semaine. Et aussi, un très grand merci à Carmelle Devil, qui a mené le voyage pendant 13 années avec un dévouement à tous les enfants handicapés.