Maria a grandi chez NPFS
IMG_8760.JPG
familles

Une nouvelle chance pour Maria

Maria, 21 ans, Haïti

Maria Louis Jean a 21 ans, elle est originaire de Jeremie dans la côte sud d'Haïti. Quand elle avait 2 ans, son père l'a amenée à Port-au-Prince après avoir décidé de quitter sa mère. Il n'était pas capable de s'occuper d’enfants ainsi son père a placé Maria avec des nonnes à un endroit appelé Lalue. Maria a vécu là-bas pendant plusieurs années, jusqu'à ce que son père décide de la laisser avec sa sœur dans le bidonville de Cité Soleil. Sa tante avait ses propres enfants et ne pouvait pas s'occuper d'un autre enfant. Maria a ensuite fini à la maison de NPFS à Sainte Helene quand elle avait 8 ans en décembre 2003.

 

Maria a commencé la maternelle quand elle est arrivée à NPFS et a obtenu son diplôme de 9ème année à Sainte Helene. Elle a quitté la maison de Sainte-Hélène à l'âge de 17 ans, car les étudiants qui terminent la 9ème année et veulent poursuivre des études supérieures passent ensuite au programme de NPFS, « Don Bosco », s'ils n'ont pas de parents chez qui vivre. C'est ainsi que Maria quitte Sainte-Hélène et rejoint son père pour continuer ses études avec l'aide de NPFS.

 

Il y a deux ans Maria, a décidé de déménager à Jeremie pour y vivre avec sa mère. Au début d'octobre 2016, la côte sud d'Haïti a été ravagée par l'ouragan Matthew. Selon Maria, les seules personnes qui ont des maisons debout étaient celles qui ont été construites en béton, mais néanmoins elles étaient encore inondées et couvertes de boue. Malheureusement pour Maria, la maison de sa mère a été détruite parce que la maison était faite de morceaux de bois. Cette petite maison d'une chambre pour cinq enfants et les parents a été littéralement soufflée, y compris le toit.

 

Après l'ouragan, les conditions se sont aggravées car la famille n'était pas en mesure de manger, et il n'y avait pas d'eau potable à boire. Grâce à un secours d'urgence de la part de NPFS, la famille de Maria a reçu 75 kg de riz, 2.3 kg de sucre, du chlore ainsi qu’une trousse de traitement de l'eau, des vêtements, du savon et 37 $ US. Maria est en 12ème année, elle a pu rentrer à Port-au-Prince pour vivre au programme de « Don Bosco » afin qu'elle ne perde pas son année scolaire ainsi elle va actuellement à l'APJ l'école secondaire à Tabarre.