The Power of Love

La force de l'amour

Yoan, 4 ans, République Dominicaine

Après moins d'un an passé au foyer, Yoan est un de nos petits miraculés. En arrivant, il était sous-alimenté, d'une taille inférieure à la normale et très effrayé.

Ce garçon de 4 ans ne pouvait ni marcher, ni parler et il était fortement déshydraté. De plus, il avait des difficultés à respirer et de la fièvre. Il a passé ses deux premières semaines au dispensaire où le personnel médical l’a soigné pour qu’il puisse intégrer le foyer en bonne santé. Ses futurs éducateurs lui rendaient de fréquentes visites au dispensaire. Dès les premiers jours, il était clair qu'un lien s'était créé entre eux.

Après son séjour au dispensaire, Yoan a emménagé à San Matias, la maison de nos enfants qui nécessitent des soins particuliers. Les médecins étaient très inquiets parce qu'il ne savait ni marcher, ni parler à 4 ans. Mais les autres enfants lui ont réservé un accueil chaleureux: ils passaient beaucoup de temps avec lui, le portaient dans la maison et veillaient à ce qu'il soit toujours confortablement installé.

Notre physiothérapeute, Allison, était persuadée que Yoan pourrait se développer normalement et elle était déterminée à le prouver. Un jour qu'elle travaillait avec Yoan, un chat est entré et l’enfant a murmuré « miaou ». Environ une semaine plus tard, Yoan se mettait debout seul et marchait en s'aidant d'une chaise. Tout le monde était très fier de lui.

Après ces premières victoires, Yoan a continué à progresser. Au bout de trois mois, on décida qu'il pouvait s’installer à la Casa Santa Lucia, la maison de nos bébés et tout-petits. Il s'y est senti bien dès le début.

Peu après son arrivée à Santa Lucia, Yoan a fait ses premiers pas sans aide. D'après son éducatrice, son visage s'est éclairé et on pouvait y lire un sentiment de fierté. À partir de ce moment-là, personne n’a plus jamais pu l'arrêter.

Update !

Cela fait presque huit mois que Yoan vit au foyer et nous le considérons comme un de nos miraculés. Il lui reste des progrès à faire, mais le fait de pouvoir tenir une conversation et parcourir de longues distances, est déjà une véritable réussite. Yoan continue à rendre visite aux enfants de San Matias. Il regarde son ancien lit et dit: « C'était le mien ». C'est un enfant très gentil et très éveillé. Il a beaucoup évolué depuis qu'il est arrivé ici, effrayé et totalement renfermé sur lui-même. Aujourd'hui, il aime les bisous et les câlins et se faire de nouveaux amis.

L'histoire de Yoan prouve que la force de l'amour peut toucher n'importe qui.

Devenez parrain ou marraine pour aider Yoan ou un autre enfant de nos foyers.