Haïti, pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental, fait face à de nombreux défis sanitaires et manque cruellement de moyens pour y répondre efficacement.

Les enfants sont grandement touchés par la situation sanitaire critique du pays :

  • Le taux de mortalité infantile est le plus élevé de la région.
  • 1 enfant sur 4 souffre de malnutrition.
  • Tous les ans, 138 000 enfants meurent de maladies curables.

Références : UNICEF, OMS, la Banque Mondiale et l’Agence Centrale du Renseignement (CIA).

Afin d’offrir les meilleures chances aux enfants les plus démunis venant des quatre coins de l’île, NPFS Haïti a fondé un hôpital pédiatrique en 1989, à l’initiative du père Richard Fréchette.

Plus de 80 000 patients par an bénéficient de ses services et de ses programmes.

L’hôpital dispose d’un service d’urgences, traite la malnutrition, la déshydratation, les maladies infectieuses (tuberculose, VIH…), et non-infectieuses (cancer, maladies cardiaques…). Il a été entièrement rénové en 2006 et abrite aujourd’hui 224 lits.

Depuis le tremblement de terre de janvier 2010, qui a endommagé de nombreuses structures hospitalières du pays, l’hôpital St Damien a développé considérablement sa maternité (2 689 naissances en 2018) et son service néonatologie pour répondre aux besoins croissants.

L’hôpital dispose aussi :

  • d’une clinique externe (qui reçoit plus de 100 enfants par jour)
  • d’une pharmacie interne et externe
  • d’un laboratoire
  • d’un service dédié aux enfants abandonnés
  • d’un service social pour accompagner au mieux les patients en situation de détresse

 

« En général, c’est lorsqu’un enfant est très très malade que sa mère vient nous voir, le portant très souvent à bout de bras, après une longue marche jusqu’à nous. Notre objectif est de faire ce que les autres établissements ne sont pas en capacité de faire ; on parle de besoins absolument vitaux. »

Père Richard Fréchette, médecin fondateur de l’hôpital St Damien

Fonctionnement

Quand un enfant est admis au sein d’un service, il reste en moyenne 2 mois. Les frais de santé s’adaptent aux revenus des familles. L’hôpital ne vit que grâce aux dons qu’il reçoit.

Néanmoins, aujourd’hui, du fait de contraintes budgétaires importantes, l’hôpital fait face à un manque de moyens pour offrir les meilleurs soins à tous ses patients.

Pour permettre aux soignants, véritables héros du quotidien, de continuer à offrir une vie meilleure et en bonne santé aux enfants d’Haïti, vous pouvez parrainer notre hôpital pédiatrique.

Programme de malnutrition

L’hôpital St Damien a établi un programme permettant de soigner de nombreux enfants. Si l’enfant pèse moins de 70 % du poids médian, il est admis à l’hôpital, où il est soumis à une alimentation intensive. Une fois que 80 % du poids médian est atteint, le traitement dure encore 6 semaines, avec des rendez-vous hebdomadaires pour étudier les progrès de l’enfant. En moyenne 30 enfants par mois sont traités pour malnutrition.

Service maternité

Il a ouvert en 2010 et suit les femmes dont les grossesses sont à risque. 2 500 bébés par an en moyenne y voient le jour. Ce service emploie 15 gynécologues obstétriciens, 8 sages-femmes, 24 infirmières ainsi que 24 personnels de santé de professions diverses.

Service néonatologie

Cette unité contient 25 lits incluant un service de soins intensifs. Elle prend soin des nouveau-nés atteints de complications. Les mauvaises conditions sanitaires et la pauvreté contribuent au fort taux de mortalité infantile. 50 % des cas concernent la néonatologie.

Programme VIH

Pour permettre un début de vie de qualité aux enfants, un des programmes phares de l’hôpital est le programme de lutte contre le VIH, qui se concentre sur l’élimination de la transmission du virus de la mère à l’enfant. Un traitement est donné aux femmes mais aussi à leur famille. Presque tous les enfants des femmes testées positives au VIH et traités à St Damien sont testés négatifs au VIH.

Centre d’oncologie

Ce centre traite tout type de cancer à l’exception des cancers cérébraux. La chimiothérapie et les opérations chirurgicales sont réalisées sur place. La radiothérapie est effectuée en République dominicaine, avec le soutien de NPH dans le pays.

Sensibilisation et interventions extérieures

En plus des services proposés au sein même de l’hôpital, les équipes de St Damien font des visites extérieures pour sensibiliser et informer les plus démunis sur différents sujets : nutrition, vaccination, hygiène, grossesse, planning familial… Des milliers de personnes en bénéficient chaque année. Environ 500 enfants sont vaccinés chaque mois et près de 100 femmes enceintes, pour éviter le tétanos néonatal. Des évaluations nutritionnelles permettent aussi de dépister les cas de malnutrition.

La formation et les échanges avec l’international

St Damien accueille des chirurgiens provenant de plusieurs pays pour réaliser des missions d’opérations cardiaques. Aucun autre établissement dans le pays n’est en mesure de proposer ce type d’interventions, hautement spécialisées. Plusieurs partenariats permettent aussi à des médecins haïtiens d’être formés dans des hôpitaux à l’étranger. Depuis peu, St Damien compte par exemple une chirurgienne spécialisée en cardiologie pédiatrique. Elle a suivi une formation de spécialisation à l’hôpital Necker de Paris en 2018.

La diversité des actions de soins que nous prodiguons n’est possible que grâce à votre générosité.